AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rejoignez nous vite sur la nouvelle versio de SnS ! Totalement libéré des contraintes de forumactif, nous vous proposons un forum de qualité : http://www.shinobinosedai.com/index.html

Partagez | 
 

 Akuma Sarutobi ~ L'ange déchue ou le démon des singeries [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akuma Sarutobi
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Arrivée sur SnS : 18/03/2013
Féminin
Age : 26
Messages : 3

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 2

EXPERIENCE:
13/70  (13/70)

POINTS DE COMPETENCES:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Akuma Sarutobi ~ L'ange déchue ou le démon des singeries [Terminé]   Lun 18 Mar - 2:55


PRESENTATION D'AKUMA SARUTOBI

NOM : Sarutobi
PRENOM : Akuma
AGE : 17 ans
PARRAIN :
Ayano Uchiha (Ça peut paraître bizarre qu'elle soit inscrite après moi, mais c'est elle qui m'a parlé du fow)

Le démon est un ange ayant brûlé ses ailes... De la voûte céleste, la chute est brutale, mais jamais mortelle. D'ici-bas, le ciel semble si loin.


DESCRIPTION MENTALE

Je cours après la vie, de peur que la mort me rattrape…
La vie à Kiri n’a jamais été rose pour la demoiselle. Poussée dès son plus jeune âge dans la performance et la réussite, sans quoi l’épée de Damoclès s’abattait sur sa tête, elle apprit bien vite une chose forte essentielle dans l’existence d’un shinobis « que la vie n’est pas juste ». Aussi brutale que cette réalisation fut, aussi rapidement lui permit-elle de progresser sur cette route qu’on l’avait longtemps forcée à prendre, celle de l’élitisme. Vivre au cœur d’un régime totalitaire nous force à prendre les mesures qu’il faut pour survivre et, bien qu’elle mit un temps à le comprendre, aujourd’hui, tout est clair et net à ses yeux. Néanmoins, Akuma fait parti de ceux ayant eu une chance certaine dans leurs gènes dès la naissance. Autrement dit, un talent naturel coule dans ses veines, même si cette idée ne lui parait pas suffisante. L’adolescente doit impérativement atteindre le sommet, toujours plus haut, plus loin, un jour, elle touchera bien les nuages ou même le ciel, qui sait. Son ascension obsède une grande part de ses journées, ayant toujours peur que quelqu’un, quelque part, dans le village, la dépasse et fasse mieux qu’elle. Une course contre la montre pour ne pas se retrouver au bord du gouffre et finir écraser sur les récifs comme de trop nombreuses personnes avant elle, c’est son quotidien, son angoisse de tous les jours.

Le noyau du problème dans tout cela est que la Sarutobi tente d’entrer dans un moule qui ne lui colle pas à la peau. Malgré tous ses efforts à se convaincre et à vouloir adhérer à ce mouvement élitique, en son fort intérieur, elle ne le peut pas réellement. La brunette pile en réalité sur ce qu’elle est, sur sa véritable personnalité pour parvenir à entrer dans les rangs, même si cette action lui coûte cher à son âme. Elle ignore les cris d’alarme et le bouillonnement d’émotions qui s’activent dans ses entrailles, refusant d’écouter son corps, comme si sa tête seule commandait. Un masque stoïque revête son visage et ses yeux pour camoufler cette facette qu’elle considère plus faible d’elle-même, ce revers de son caractère qui n’est pas aussi insensible qu’elle le voudrait, pas aussi performant, plus enclin à se laisser aller. On lui a répété toute sa vie que pour faire partie des grands, il fallait savoir se contrôler et penser, délaisser l’amusement et les jugements frivoles de l’enfance. Elle tente donc de se plier à ce dogme et de refouler tout sentiment ayant à l’encontre de cette doctrine. Mais ignorer sa véritable nature à un prix comme tout sacrifice.

Cette dualité la force à se battre constamment contre elle-même, entre son devoir et son cœur qui représentent deux extrêmes qui ne peuvent s’entendre. Il lui faut donc négliger l’un pour remplir l’autre et ce fut ses obligations qui remportèrent la joute il y a quelques années de cela. Ses airs enjoués, sa personnalité chaude laissèrent place à un caractère froid et distant. Cette absence d’émotions lui sert principalement de rempart et de bouclier contre ses démons secrets, ses peurs et ses douleurs qu’elle ne souhaite pas dévoiler au monde extérieur. Elle vit son combat intérieurement, sans aide autre que ses propres forces qui s’épuisent doucement à mesure que les jours s’écoulent. Elle craint le moment où tout éclatera, la kunoichi est une bombe à retardement, mais elle ne le sait pas encore, car elle se refuse à y croire. La tentation est une sensation forte, surtout lorsque celle-ci est ardemment désirée. Entre l’ange brisée, cherchant à trouver rédemption chez les siens, persuadée que c’est la bonne solution, et entre le démon voulant retrouver ses origines, son appartenance et sa nature, le dilemme est grand. Il y a des moments où les deux ne peuvent se concilier et que, malgré tous nos efforts, il vient un temps où l’on ne peut plus cacher ce conflit.


HISTOIRE DU PERSONNAGE

Le ciel grondait sous l’orage, alors que la pluie s’abattait sur le village de Kiri. Une silhouette se tenait debout, immobile, les yeux rivés sur une tombe de l’immense cimetière du pays de l’eau. La jeune fille déposa une fleur au sol, puis effleura du doigt la pierre tombale. Ici gît Shijin Tori. Pourquoi était-il mort ? Certains diront par lâcheté, d’autres par faiblesse… Akuma, elle, le trouvait courageux, plus que quiconque ayant foulé cette terre auparavant. Il était mort la tête haute. Son équipier, dans ses derniers instants, s’était évertué à la rassurer, elle, plutôt que lui-même. Il n’avait pas eu peur… lui. Une larme roula le long de sa joue. Comment avait-elle fait pour perdre ses moyens, alors que c’aurait dû être à elle de le supporter à ce moment-là. Non, une seconde fois, la situation lui avait échappée. L’examen chuunin, le moment le plus terrifiant dans la carrière d’un ninja débutant. Elle était passée au travers. Par chance ? Par miracle ? Elle l’ignorait encore, mais elle fut la seule sur ses trois équipiers. Kurotsuki avait perdu la vie durant la dernière épreuve… et Shijin n’avait pas été promu. La règle était la règle. Seuls les plus forts subsistaient… Mais pourquoi être fort faisait-il si mal ? Pourquoi aurait-elle préféré être morte à sa place ? À la place de tous ceux qu’elle avait perdu jusqu’à maintenant. Combien de gens avait-elle enterré ? Ses parents, ses équipiers, son sensei… des amis, des connaissances, des ennemis… Les gens qu’elle avait côtoyés finissaient par disparaître, d’une manière ou d’une autre.

Seuls les meilleurs survivront.

Combien de fois le lui avait-on répété ? Chaque jour, elle l’entendait de la bouche d’un shinobi ou d’une personne qu’elle croisait. Cette phrase s’était gravée dans ses veines, à vif, et avait contaminé son sang. Depuis l’enfance, ce n’était que du bourrage de crâne. Shijin avait résisté, lui. C’était d’ailleurs sans doute pour ça qu’il était mort. Elle était faible et s’était laissée modelée par ses supérieurs à l’image qu’on espérait d’elle. Son équipier se serait battu, pas elle. La Sarutobi en était incapable. Élevée à la dure par un père qui ne souhaitait que voir son enfant survivre et mériter le prestige qui lui revenait de droit, ses parents s’effaçaient complètement pour permettre à leur fille unique de progresser au sein des échelons de la société de Kirigakure. Ils s’étaient perdus eux-mêmes dans leur processus. Elle les avait perdus. La brunette était venue à croire que la côtoyer portait malheur. Une malédiction devait bien coller à sa peau pour que tous ses proches terminent six pieds sous terre. Peut-être était-elle seulement malchanceuse aussi ? Quelle importance, tout cela était derrière elle maintenant.

En ce jour de deuil, de nombreux souvenirs refaisaient surface. Un des plus présents dans sa mémoire et qui semblait être le seul beau moment qui lui restait, même si celui-ci lui demeurait douloureux, était quand son paternel lui avait remis l’héritage familiale entre les mains. Une grande histoire entourait le rouleau d’invocation des singes qu’il lui avait offert cette nuit-là, mais elle ne la saurait sans doute jamais entièrement. Son père était parti trop tôt pour ça. L’adolescente s’en rappelait comme si c’était hier. Accroupie au temple de son clan situé dans leur quartier, son aîné lui parlait de cette alliance bien particulière qu’avait conclue les Sarutobi, il y a longtemps de cela, avec le pacte des singes. Les deux partis coopéraient depuis ce temps et combattaient côte à côte. Ainsi, depuis plusieurs générations, le chef de clan remettait au plus vieux de ses enfants le parchemin d’invocation pour que celui-ci perpétue la tradition. Akuma signa le pacte de son sang avant de débuter, par la suite, un entrainement visant à maîtriser cet art et à collaborer en compagnie des primates dans une situation de combat.

Ces instants où plus rien ne semblaient exister réchauffaient sa mémoire et son cœur. Dix sept ans et déjà nostalgique, elle s’en voulait. Il ne lui restait que l’absence. La kunoichi n’aurait jamais cru que le vide puisse être aussi douloureux. Comment faire pour que ça ne survienne plus ? La seule solution qui s’imposait à elle était de ne plus nouer de liens. De tout oublier, d’abandonner toutes formes de relation et de se consacrer entièrement à son devoir. C’était tout ce qu’elle pouvait faire pour lui laisser le temps de guérir. Après avoir passée sa vie à résister au chemin sur lequel on la poussait, elle y entrait aujourd’hui de plein gré. Elle abandonnait son combat. Shijin lui en voudrait sûrement, mais elle n’en pouvait plus.

" Excuse-moi, je n’ai pas pu… "


C’était là les seuls mots qu’elle parvenait à articuler. La seule phrase qu’elle se permettait pour laisser transparaître sa faiblesse et ses cicatrices. Il n’y avait qu’en cet endroit qu’elle pouvait redevenir elle-même, en compagnie de ceux qu’elle aimait et chérissait, de ceux qui l’avaient compris et soutenus. Sans eux, elle n’était rien. Et elle était seule maintenant.

Seuls les meilleurs survivront…

Réalité fatidique qu’impose cette pensée élitique, elle aurait voulu la voir tomber. Non, c’était ridicule. On ne pouvait rien contre ça, contre une nation entière obéissant au pied de la lettre. Il lui fallait entrer dans les rangs, c’était sa seule chance de survie. La seule façon d’échapper à la mort qui guettait tous ceux qui ne se démarquaient pas. Elle avait combattu trop longtemps pour se rendre jusqu’ici pour tout délaisser… C’était de la folie, pure et simple. Y songer simplement faisait d’elle une traite… mais pourquoi n’éprouvait-elle pas de remords à ses pensées ? Ce simple questionnement lui donnait affreusement mal à la tête. La brunette préférait, au fond, ne pas se pencher davantage sur ce sujet, c’était sans doute mieux ainsi. Toutes ses années passées, elle s’était entrainée pour parvenir parmi les meilleurs de sa génération. Son dévouement avait porté fruit, certes, mais à quel prix ? Au moins, maintenant, elle ne risquait plus de faire de mal à quiconque. Pourvu que ça reste ainsi.

Elle le croyait fièrement. Après tout, Akura se devait d’en porter le flambeau. Il lui fallait redorer l’image des siens. Comment ? Encore une fois, la solution s’imposait d’elle-même. La jeune femme devait monter les échelons de la hiérarchie du village. Ainsi, sa fratrie regagnerait sa place qui lui revenait. Elle devait le faire pour ses parents et toute sa famille. Ils comptaient sur elle et si, pour une fois, elle pouvait faire quelque chose de bien dans sa vie qui ne soit pas qu’un simple désir personnel, la demoiselle le ferait. Peu importe les sacrifices qui seraient nécessaire, elle irait jusqu’au bout et rien au monde ne saurait l’arrêter.

Quittant le cimetière, laissant derrière elle tous ses souvenirs, ses mémoires et ses douleurs, la kunoichi se disait qu’il lui fallait se prendre en main et laisser son passé derrière elle. Il lui fallait oublier qui elle était, pour un moment. Bien que rattachée à son clan et travaillant en son nom, elle devait laisser de côté ses racines et son appartenance pour se consacrer à son village. Un dilemme fort difficile à partager. On lui demandait tant de choses pour ses frêles épaules qu’elle se sentait crouler sous le poids de ses responsabilités et elle ne pouvait pas se permettre de fléchir, sous peine de ne jamais se relever. Elle aurait voulu tout pouvoir faire, combattre pour Shijin, redorer l’image du clan Sarutobi, devenir le parfait modèle du shinobi de son village et surtout… être elle-même. Toutes ses combinaisons étaient simplement impossibles à concilier. L’adolescente aurait voulu crier et tout délaisser. Elle aurait souhaité qu’on lui fiche la paix, mais elle ne le pouvait pas. Quand bien même qu’elle l’aurait voulu, sa situation n’en restait pas moins celle-ci ; elle était coincée dans cet enfer, qu’elle le veuille ou non. Il n’y avait aucune autre porte de sortie qui lui fut ouverte, que cet éternel chemin vers lequel on la poussait depuis le tout début. Était-ce ça qu’elle devait véritablement faire ? À ce stade, il ne servait plus à rien de se poser de questions. À mesure qu’elle avançait, les dernières paroles de son équipier lui revinrent en mémoire avant de rejoindre les méandres de ses souvenirs oubliés.

"Soit forte et bas toi jusqu’au bout pour ce en quoi tu crois… mais, surtout, reste toi-même. "

Seuls les meilleurs survivront…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akuma Sarutobi
Chuunin de Kiri
Chuunin de Kiri
avatar

Arrivée sur SnS : 18/03/2013
Féminin
Age : 26
Messages : 3

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 2

EXPERIENCE:
13/70  (13/70)

POINTS DE COMPETENCES:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Akuma Sarutobi ~ L'ange déchue ou le démon des singeries [Terminé]   Mar 19 Mar - 4:36

Up terminé.

Désolée s'il reste quelques fautes stupides ou des tournures un peu étranges, faut dire qu'il est tard.

Bonne lecture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Datenshi
Fondateur & Designer
Fondateur & Designer
avatar

Arrivée sur SnS : 06/03/2013
Messages : 131

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 1

EXPERIENCE:
0/0  (0/0)

POINTS DE COMPETENCES:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Akuma Sarutobi ~ L'ange déchue ou le démon des singeries [Terminé]   Mar 19 Mar - 5:01


VALIDATION ET REMISE D'XP

Commentaire
J'ai lu environ deux fois ta description mentale, et... je la trouve nonchalante. Tu ne t'étend pas sur le sujet, à vrai dire tu fais long pour décrire une seule et même chose alors que tu aurais pu développer la psychologie du personnage bien au delà de l'avidité de puissance et de survie.

L'histoire quant à elle fait preuve d'originalité appréciable avec l'intervention de personnages défunts suite au régime de Kiri. Cette intégration politique me plait, et montre ton égard vis à vis du village, ainsi que la détresse de Akuma.

Notation
Respect de la langue, grammaire, orthographe : 1/2
Présentation, clarté, structure du post : 1/1
Intérêt, originalité, action : 1/2

Présentation validée avec +3 d'xp et le bonus de bienvenue de +10 d'xp.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-sedai.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akuma Sarutobi ~ L'ange déchue ou le démon des singeries [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akuma Sarutobi ~ L'ange déchue ou le démon des singeries [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Sedai :: Accueil :: Présentations et aides au RP :: Présentations
 :: Présentations validées
-
Sauter vers: