AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rejoignez nous vite sur la nouvelle versio de SnS ! Totalement libéré des contraintes de forumactif, nous vous proposons un forum de qualité : http://www.shinobinosedai.com/index.html

Partagez | 
 

 Ketten Kureijīshi

Aller en bas 
AuteurMessage
Ketten Kureijīshi
Jounin de Suna (Nord)
Jounin de Suna (Nord)
avatar

Arrivée sur SnS : 19/04/2013
Messages : 36

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 3

EXPERIENCE:
16/90  (16/90)

POINTS DE COMPETENCES:
99/600  (99/600)

MessageSujet: Ketten Kureijīshi   Ven 19 Avr - 22:20


PRESENTATION DE Ketten Kureijīshi

NOM : Kureijīshi
PRENOM : Ketten
AGE : 17 ans
PARRAIN : Pas besoin =p


On te demande un truc tu n'y arrive pas ! Mais quand il s'agit de saigner sa tu sais faire !


DESCRIPTION MENTALE


Que dire, Instable, premier qualificatif que l'on peut attribuer au jeune homme, instable psychologiquement passant d'un extrême à un autre indécis sur le future des personnes qui l'entourent comme d'autre son indécis devant des douceurs sucrées.

Comédien, pour dissimuler ces faiblesses, son penchant pour la boucherie, le sang et les abats, il faut jouer un rôle celui de gentil pour mieux aller continuer ces recherches dans les tripes d'un innocent, jouer le gentil ninja pour profiter des guerres, jouer au parfait ami pour mieux comprendre les relations qui peuvent unir les hommes, ainsi pour aisément les détruire par la suite.

Protecteur, qu'elle est cette notion contradictoire, un fou peut il être protecteur ? Un meurtrier de masse peut il apprécier les gens qu'il va surement se débarrasser ? Surement pas, en tout cas je ne tenterais pas le coup même si je devais gagner fortune et gloire. Pourtant, Ketten est homme à être protecteur, il protège ces proies comme certain prédateur protèges leur garde manger pour la prochaine fringale, autant avoir tous ces ennemis au prêt de sois, garder un oeil sur eux, bien que pour le jeune homme, le monde entier pourrait être son ennemi.

De part les obligations physique de son clan, Ketten est un stratège, il placera les réflexions avant toutes choses et prendra le moins de risque, cette esprit calculateur est respecté sur les champs de bataille, mais quand il est doublé d'un penchant psychopathe sanguinaire et narcissique, alors il est tout même plus dangereux de lui tourner le dos, heureusement, son jeu de comédien apaise les tensions, il pourrait presque se faire passer pour quelqu'un ayant le coeur sur la main, dommage que ce ne soit jamais le siens dont il est question.


HISTOIRE DU PERSONNAGE


[Explication du clan est donnée dans cette petite histoire pour vous donner une idée de ce que vous validez je reste bien entendu ouvert à toutes discutions !]

La porte s'ouvrit à grand renfort de force, les gonds de la porte grincèrent sous l'impacte, le mur ne broncha pas mais le bois du battant lui cria de surprise. L'ombre remonta le couloir sombre, derrière lui les bruits de combats et l'odeur du sang. Les ordres aboyer se répercutent contre les murs du couloir, bien que seul les bougies illuminaient faiblement le corridors de pierre l'ombre tournait et retournait dans le labyrinthe avec aisance, une question de survis, s'il venait à se tromper d'un pas, c'était sa vie qui finirait dans les ombres du coupe gorge.

Les pas précipité lui firent lever la tête de son travail, Ketten soupira, prenant un chiffon blanc pour s’essuyer les mains, il le lança d'un geste ample au fond de la salle, il recouvrit l'oeil terne d'un cadavre de femme éventré pour l'occasion, quelques choses avaient été extirpé des entrailles de la femelle, un cordon pendouillait de l'entaille et le fœtus était placé un peu plus loin sur le sol jeté après quelques rapides études qui n'avait mené à rien. Ketten frappa la table d’autopsie avec rage, il avait besoin de plus de temps et plus les pas s'approchait plus il savait qu'il allait devoir fuir. La porte s'ouvrit, un des battants tomba lourdement sur le sol, le jeune homme regarda se dernier avec une moue réprobatrice, il releva les yeux vers son second du moment, un homme un peu à coté de la plaque, pas ninja pour deux sous mais il s'en sortait plutôt bien avec un sabre, un bon bouclier humain en sommes.

- Nous devons fuir Ososhi-san ! lança l'homme, que lui avait il prit de prendre un tel surnom, cela ne voulait rien dire personne ne voulait s'appeler comme cela et pourtant l'homme ne c'était pas posée de question.

Ketten passa derrière la table d'opération, joignant les mains il sentit le picotement du chakra pure lui titiller la peau, il s'ébroua essayant de faire disparaître la myriades d'aiguille qui lui titillait l'échine. Il fit un nouveau signe puis un autre, il se baissa et plaqua sa main contre le sol de la pièce, des écritures s'insinuèrent sur les pierres sombre et sanglante, les kanji montèrent doucement le long des murs formant des cercles concentrique, des sceaux superposés une création de son clan pour maîtriser leur chakra maudit et pour contrôler autre chose.

- Merci mon vieux je préfère prendre la poudre d'escampette fit remarquer Ketten, une nouvelle séries de signe, les yeux fermés il se mit à a trembler, puis des mouvements de doigt, de main et il finit pas disparaître dans un petit nuage de poussière.

L'homme n'en croyait pas ces yeux, mais ce sont ces oreilles qui le ramenèrent à la réalité, les hommes avaient trouvés le bon couloir, il le remontait en hurlant, ils l'avaient vus, comment fuir, il s'enfonça dans le fond de la pièces, l'odeur était atroce, il enjambe les corps d'homme et de femme dans un état plus ou moins proche de la putréfaction, il trouva des signes, certain était ouvert on leur avait tous prit quelques choses, la main sur le nez, l'homme continuait d'avancer ce demandant pour qui il avait travaillé tous ce temps. Un mur, le fond du charnier ne donnait que sur un mur, pas de sortie dans cette salle souterraine, Ososhi n'avait pas prévu de sortie de secours, il ne comprenait pas comment il était sorti. La garde du village le trouva prostré contre un mur essayant de dissimuler sa présence entre deux cadavres, un homme hurla, un frère, un cousin ou un père, il leva l'arme et l'abaissa sur l'homme.

Ketten apparut dans la forêt, il ne supportait pas d'être invoqué, il se demandait même comment les choses qui subissait le même sort pouvait supporter cela. Le jeune homme se releva, son regard parcouru les arbres, la forêt était tranquille, les ombres dansaient dans la lumière de la lune jouant à cache cache avec son imagination. Un sceau dessiné sur le sol faisait office de lieu d'arrivé, il y avait un homme, les deux mains plaqué sur le sol, refusant obstinément de bouger d'un centimètre. Le jeune homme s'approcha, il fit quelques signes, mais rien ne se passa, basculant l'homme sur le dos, ces mains cherchèrent quelques choses, il y eut comme un déclic, les yeux s'ouvrirent, Ketten forma des sceaux ce dernier tourna la tête.

- Tu es bien trop abîmé je te réparerais plus tard dit il, un signe de rupture, le corps disparut dans un nuage de poussière blanchâtre.

Ketten n'avait plus besoin de tout cela, Ososhi son alter-ego, tueur et dépeceur était recherché par beaucoup de monde, bien que tous se trompaient de visage et de nom, il ne pouvait pas prendre le risque qu'on face un rapprochement fâcheux. Ketten leva les yeux, observant les nuages masqué un court instant la lune, souriant comme un dément à la lueur argenté qui tombait de cette étrange clarté, l'astre lunaire était bien curieux, pourrait il un jour l'étudier se disait il se perdant un instant dans ces pensées, mais gardant en tête la prochaine étape de son voyage, la dernière étape, l'ultime instant ou il va devoir remettre ces chaines.

- Il faut que je retourne à Suna se dit il tout haut

La marche fut longue, il n'y eut pas vraiment de moment stressant juste de grande forêt à traversé pour trouver la frontière du pays du sable. Quand il aperçus les dunes d'orée à l’horizon, son coeur s'emplie d'une nostalgie embarrassante, c'était le pays qui avait vu son clan naître, évolué et se surpassé. Ketten longea les dunes, lutta contre le sable, ces pas savaient ou aller, pas besoin de réfléchir, pour les personnes qui n'avaient pas grandies ici, tout se ressemblait, pour lui c'était le paysage idyllique toujours changeant de son enfance. Ketten s'approcha de la forme imposante des portes de Suna l'immense brèche dans un dôme de sable, imprenable ou pas, mais il suffisait de contourner le problème. Le jeune homme plaqua les deux mains contre le dos, un sceau apparut sur le sol, il se mit au centre de ce dernier mettant les doigts sur trois petits cercles appartenant au sceau principales.

Au fond d'une grande maison, l'une des plus belle de Suna, se cache un jardin dans ce jardin, garder par deux ninja de suna, souvent des chuunins, un mausolée de taille moyenne siégeait entouré d'une petite rivière artificiel. Sur la porte de ce lieu on pouvait voir un jutsu, une mise en garde que ceux qui gardaient le lieu prenaient très aux sérieux.

- Sa me fou les boules de devoir garder ce lieu maudit ! fit remarquer l'un, il n'osait pas se retourner, regarder cette porte scellé risquait de lui retirer son âme à tout moment.

- Te plaint pas, on a pas à faire les pieds de grue à la porte en cas d'attaque on est tranquille ici dit l'autre, il baya, encore de longue heures à attendre que la relève arrive.

- Au faite tu sait pourquoi on la garde cette porte ? demanda-t-il

- C'est le mausolée du clan Kureijīshi la pire chose qu'à créé Suna, les derniers représentant on eut un fils et pour lui faire voir des choses secrète, à leur mort l'enfant alors âgée de quatorze an fut enfermé et scellé avec ces parents, on dit que l'enfant reviendra parmi les vivants une fois tout les secret apprit dit le gardien, refusant toujours de regarder la porte.

L'autre garde siffla longuement, une admiration morbide, il y avait vraiment des fêlée partout pensait il, mais il se garda de dire tout haut cela, après tout avec certain ninja on ne savait pas trop à quoi s'attendre.

Ketten s'étira dans le mausolée, encore une invocation réussite, les paroles des gardes lui venaient clairement, sa mine s'assombrit alors que de douloureux souvenir surgissait d'un coin de son esprit.

Le clan Kureijīshi n'était pas maudit, mais les membres avaient reçus à leurs naissances un chakra terriblement stable, on pourrait croire que c'est une bonne chose, mais en fin de compte cela rendait impossible toutes transformations du chakra, impossible de faire des techniques de Suiton, Katon, Doton, Raiton, tout cela leurs étaient interdit, enfin un membre du clan pouvait s’entraîner sans relâche pour savoir comment faire et peut être qu'il arrivera à former une technique, mais il devra utiliser une technique de cet élément tous les jours pour pas que son chakra revienne à la normal. Super vous vous dites, vous pouvez donc maîtriser tous les éléments et ben non car déjà que maîtriser un élément est presque impossible pour un membre du clan, alors en maîtriser deux ou quatre était de l'ordre de la légende. Leur chance fut de naître dans le village de Suna, car au début, cette famille qui ne pouvait utiliser leur chakra ne servait pas à grand chose, mais à force d’effort et d'envie, ils se mirent à développer des sceaux capable de projeter ce chakra pure, comme un émetteur et un récepteur, mais voilà dans quoi mettre cela ? Ils essayèrent dans des ninja de Suna, mais le corps possèdent son propre chakra il y a lutte et cela finissait mal la plus part du temps. Ils se tournèrent alors vers une spécialité de Suna, le Kugutsu, les marionnettes avaient cela d’intéressant de ne pas posséder de chakra, ils mirent au point leur premier sceau capable de maîtriser à distance les marionnette sans avoir besoin de fils, mais cela ne suffisait pas, la folie des rêves se mirent à leur monter à la tête. Il existe deux styles de Kugutsu, marionnette standard, du bois, des fils, des pièges et on connait la suite. Le Kugutsu humain, bien plus dur, réservé à l'élite et il faut tuer un ninja intéressant sinon sa ne sert à rien. Suna a gardé une troisième voie à son Kugutsu, la voie connu uniquement du clan Kureijīshi et il a accepté de garder le secret uniquement car ce clan était constitué d'une famille, avec un enfant donc un héritier unique à chaque génération, une personne seul a toujours besoin de l'aide de son village non ?

La troisième voie du Kugutsu repose sur le mélange entre une marionnette standard et des restes vivant maintenu en état grâce au chakra lors de leur utilisation, quand ils ne sont pas utiliser, les marionnettes sont maintenues dans un endroit spécial ou des sceaux permet aux parties humaines de ne pas se dégrader. Car ces marionnettes ont des nerfs, un morceau de cerveau au moins un oeil et une circulation de chakra qui est maintenu grâce au sceau du clan. Tous cela fonctionne grâce aux art du clan, deux choses sont indispensable, posséder leur chakra et posséder leur connaissance en terme de sceau. Ainsi quand Ketten naquis, les parents gravirent des sceaux sur son corps, 4 sur ces bras, deux de chaque coté, puis de très nombreux Kanji pour relié le tous à un autre sceau dans son dos. Les quatre sceaux des bras représentes les quatre marionnettes que peuvent manipuler les membres du clan, chacun de ces sceaux est alimenter par le chakra pur de l'utilisateur et ces sceau son reliés aux mêmes sceaux ou son stocké les marionnettes, ainsi en formant des signes, l'utilisateur active de un jusqu'à la totalité des sceaux, en frappant le sol, il transfère ces sceaux pour faire apparaître les marionnettes. Le dernier sceau dans le dos de Ketten sert d’émetteur, les sceaux récepteurs son apposés sur les pantins.

Il existe deux manières de manipuler ces pantins, en principe, Ketten les utilises à distance, il doit être dans un périmètre d'un kilomètre maximum, se mettant dans un sceau d'amplification, il transmet ces ordres aux pantins directement par le sceau en leur fournissant chakra et mouvement. La seconde manière de les manipuler c'est en combat, mais il est très difficile de ce mouvoir en transmettant des ordres, alors le style de combat est différent et repose sur des invocations rapide, car les sceaux son liée entre eux, si une marionnette forme les bon mudras et pose les mains au sol il lui est alors possible d'invoquer les autres pantins ou bien invoquer Ketten directement.

L'autre spécialité viennent directement des morceaux humains intégré aux marionnettes, il existe une partie encore humain qui y est intégré, ainsi quand le Chakra de Ketten est envoyé dans les marionnettes, la pureté de ce dernier prend la nature du chakra principal de cette partie humaine, avec les bon signe, on peu former des techniques, c'est difficile, le pantin n'a pas de mémoire comme une marionnette humaine, il faut que Ketten apprenne ces techniques pour qu'il puisse faire faire les bon signe au pantin et bien malaxer le chakra pour ensuite le projeter dans le corps du pantin qui transformera le chakra dans la bonne forme élémentaire par la suite. De plus, les parties humaines reliées à ce noyaux envoie et reçois des informations, un oeil relié donne une vision à Ketten, des cordes vocales et le pantin peu parler.

Ketten regarda le pantin qui l'avait invoqué depuis le désert jusqu'ici, ces parents lui avaient assuré un anonymat pendant de longues années il avait pu travailler sur les recherche de ces parents, il avait réussit à former ces premiers pantin, comprendre comment les garder, travailler sur les sceaux de son clan. Le jeune homme posa la main sur la porte du mausolée.

- Kai, Watashi o kaihō suru doa wa, zan'nen'nagaradesu dit il, la porte grinça puis les deux battants tombèrent au sol faisant sursauté les deux gardes, dans la poussière qui c'était soulevé, le jeune homme leva la main en guise de salut, un large sourire sur les lèvres, Le clan Kureijīshi est de retour à Suna ! dit il un large sourire sur les lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Datenshi
Fondateur & Designer
Fondateur & Designer
avatar

Arrivée sur SnS : 06/03/2013
Messages : 131

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 1

EXPERIENCE:
0/0  (0/0)

POINTS DE COMPETENCES:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Ketten Kureijīshi   Dim 21 Avr - 0:53


VALIDATION ET REMISE D'XP

J'ai bien lu, et tes pouvoirs sont vraiment très proches de ceux de Nagato, j'accepte le clan, mais tu seras extrêmement encadré vis à vis de tes jutsus. Poste les dans la catégorie à cet effet, et on en reparlera.

Notation
Respect de la langue, grammaire, orthographe : 1/2
Présentation, clarté, structure du post : 0/1
Intérêt, originalité, action : 2/2

Présentation validée avec +3 d'xp et le bonus de bienvenue de +10 d'xp. Vas donc t'inscrire dans un village !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-sedai.forumactif.org
 
Ketten Kureijīshi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Sedai :: Accueil :: Présentations et aides au RP :: Présentations
 :: Présentations validées
-
Sauter vers: