AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rejoignez nous vite sur la nouvelle versio de SnS ! Totalement libéré des contraintes de forumactif, nous vous proposons un forum de qualité : http://www.shinobinosedai.com/index.html

Partagez | 
 

 [ Académie ] Retour sur les Bancs. Rentrée. 16 Ans...

Aller en bas 
AuteurMessage
Dobashi Hyuuga
Aspirant ninja de Konoha
Aspirant ninja de Konoha
avatar

Arrivée sur SnS : 03/04/2013
Messages : 15

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 1

EXPERIENCE:
16/50  (16/50)

POINTS DE COMPETENCES:
4/9  (4/9)

MessageSujet: [ Académie ] Retour sur les Bancs. Rentrée. 16 Ans...   Dim 7 Avr - 19:36



Une chaude journée d'été s'annonce. Traînant avec son café dans les rues de Konoha, la - pratiquement jeune femme - est levée de puis quatre heures du matin déjà. A l'heure où tous les jeunes de Konoha s'affairent pour se préparer pour l'année la plus importante de toute leur jeunesse. Alors qu'à près de sept heures du matin ils commencent tout juste à s'extirper des bras de morphée et tentent aussi bien mollement que vainement de se mettre sur pieds malgré le rappel incessant de ce lit bien chaud qu'ils ont quitté pour la plupart à contre coeur ; alors que leur mères préparent amoureusement le goûter et le petit déjeuner de leur petit bout de chou, en visualisant un avenir héroïque pour leur chérubin - certains pour perpétuer la tradition famililale de l'excellence ou d'autres encore pour tout simplement rompre avec une routine épuisante. Pendant que tous se mettaient en tête de rejoindre bientôt l'Académie pour enfin voir le premier diplôme de la chair de leur chair ; Dobashi elle, est assise dans un café, non loin de l'Académie. En ces heures matinales, les rues commencent déjà à se remplir de monde, quid sortent pour trouver le pain, d'autres les croissants ou encore le café ; tandis que le sempiternel ballet des chariots , inévitables pour le bon déroulement du commerce, emplit l'espace ambiant d'un brouhaha indicible et facilement agaçant.

Ignorant les alentours, la Hyuuga observe la rue d'un regard distrait, pratiquement absent. Alors que les passant se risquant un coup d'oeil dans sa direction eux, semblent plutôt interloqués par une vision inhabituelle. Leur engouement est plutôt normal, compte tenu de l'accoutrement plutôt original de la jeune femme. En effet, cette dernière arbore des cheveux d'un noir de jais, aussi sombre que l'encre de chine, voletant au gré de la brise matinale. Son visage, bien dessiné, semble sortir tout droit de ces magazines féminins : fin et bien dessiné tout en mêlant douceur des traits avec une force de caractère soulignée par la ligne de la mâchoire et les pommettes saillantes. Ses vêtements sont l'apanage même de l'originalité , et lui assurent des regards aussi bien courroucés par certaines , qu'intéressés par d'autres. Il faut avouer qu'un complet cuir est assez rare au sein d'un village ninja. Or, une jeune femme plutôt jolie, mais sûrement jeune au vu de sa démarche ; qui porte un trench coat de cuir noir, couplé à un pantalon assez proche tout en ayant sous sa veste un bustier - cachant à merveille, mais laissant en deviner suffisamment - , des chaussures compensées : ce n'est guère courant. Des lunettes aux verres intensément rouges et derrières lesquels il est impossible devoir les pupilles complètent cet ensemble inhabituel.

Son nom, certains le connaissent, notamment les marchands de cette rue, pour des raisons très simples : non seulement elle est remarquable au sein d'une foule, mais qui plus est, son attitude hautaine et sa fréquentation de ses rues datent de plus de dix ans à présent : Hyuuga Dobashi, de la branche Sôke. La plupart des vendeurs savaient pertinnemment qu'il ne fallait pas lui chercher des noises, et qu'elle préférait de loin la solitude. Ainsi, la jeune femme s'était assurée d'avoir la paix à chacune de ces pauses dans ce charmant endroit. Enfin, charmant n'était pas tout à fait le mot. Pour être franche, elle haïssait tout ce qui portait à cette rue, tout comme elle haïssait le batîment qui se déroulait à quelques centaines de mètres devant elle.

Sirotant son café avec paresse, elle songea paresseusement à ces idiots d'enfants qui, allaient faire les grand yeux suite à leur découverte. Elle afficha un sourire amusé, mais empreint d'une certaine anthipathie. Si cela ne tenait qu'à son bon vouloir elle ne serait guère plus là depuis longtemps, mais malheureusement, il lui fallait respecter les usages, et celui ci était bien obligatoire. Consultant sa montre, elle constata avec amertume que l'heure approchait à grands pas, et qu'il lui fallait maintenant prendre son courage à deux mains. Après un soupir las, elle se mit en mouvement, et laissa la note de sa commande sur la table, à l'attention du chef des lieux ; après quoi elle s'engaga dans une voie oblique et put apprécier à loisir tous les gemissements ambiants et le vacarme permanent des ruelles du village. Fermant les poings dans un geste de rage, Dobashi pris sur elle et accéléra le pas, rejoignant l'Académie juste après la sonnerie.

Avant d'y pénétrer, elle s'arrêta à son seuil et laissa son regard se perdre dans le vague au dessus d'elle. Autour, des mères de famille s'empressaient de quitter les lieux après avoir laissé leur enfant entre de bonnes mains, tout en lui jettant un regard interloqué. Résignée, et après un énième soupir de dépit, la jeune femme avanca le pied et pénétra dans ces lieux pour entamer, elle l'espérait, sa dernière année. Quelques minutes plus tard, - après les vociférations habituelle du professeur ; les remontrances sur la ponctualité et l'exemple fait à la classe - la détentrice du Byakugan se tenait au fond d'une salle de classe - un amphitéâtre serait même plus exact vu la taille de l'endroit , griffonant des notes sur un bloc notes usagé. Depuis trois ans qu'elle avait repris l'Académie, la jeune femme avait déjà mâché et digéré plus des trois quart de l'année scolaire. Alors le cours se portant sur les avantages et effets de la supériorité élémentaire au sein du ninjutsu n'était guère pour elle autre chose que du pipi de chat réchauffé. Elle passa donc toute la matinée à écouter déblatérer sur les mêmes choses déjà vues et sues par sa propre personne. Toutefois, lorsque sonna la cloche de midi, et qu'elle sut que le reste de la journée serait également consacré à cette étude, l'adolescente poussa un juron et s'exila vers son appartement : Son temps était précieux, et elle n'avait pas à le perdre pour des choses déjà acquises.

Durant les cours de l'après midi de la rentrée, on vit alors la jeune Hyuuga faire l'école buissonnière.

_________________

" La paix est un mensonge ,Seule la passion existe.
La passion me confère la force, La force me confère la puissance.
La puissance me confère la victoire Et la victoire me libère de mes chaines "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Datenshi
Fondateur & Designer
Fondateur & Designer
avatar

Arrivée sur SnS : 06/03/2013
Messages : 131

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 1

EXPERIENCE:
0/0  (0/0)

POINTS DE COMPETENCES:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: [ Académie ] Retour sur les Bancs. Rentrée. 16 Ans...   Dim 7 Avr - 20:13



VALIDATION ET REMISE D'XP

Commentaire

De bons phrasés ternis en début de RP par une certaine énumération plutôt floue et mal orchestrée. Néanmoins, l'utilisation de synonyme plaisants comble les rares problèmes. J'aurais aimé un peu plus de détail sur la leçon, plutôt que sur les alentours et le marché de Konoha. Pour finir, ce n'est qu'un détail bien entendu, mais est-ce que les magazines de modes existent à Konoha ? Bwarf, il y a bien des librairies pour vendre les opus de Jiraya donc surement des playboy & compagnie.

Notation
Respect de la langue, grammaire, orthographe : 2/2
Présentation, clarté, structure du post : 0/1
Intérêt, originalité, action : 1/2

RP validé avec +3 d'xp. Il ne s'agit ni d'un entrainment, ni d'un combat, ni même d'une mission. Néanmoins, les trois cours requis pour l'examen genin sont considérés comme des " entrainements ". En sommes, ces 3 d'xp te donnent également 9 points de compétences.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shinobi-no-sedai.forumactif.org
 
[ Académie ] Retour sur les Bancs. Rentrée. 16 Ans...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jean Raspail à l'Académie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Sedai :: Villages, lieux et pays :: République de Konoha :: Académie
-
Sauter vers: