AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rejoignez nous vite sur la nouvelle versio de SnS ! Totalement libéré des contraintes de forumactif, nous vous proposons un forum de qualité : http://www.shinobinosedai.com/index.html

Partagez | 
 

 - Tenno Heika Banzai [PRISE DE POUVOIR] -

Aller en bas 
AuteurMessage
Shūya Humei
Administrateur intérimaire
| Premier Maitre d'Ame
Administrateur intérimaire| Premier Maitre d'Ame
avatar

Arrivée sur SnS : 14/03/2013
Messages : 9

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 3

EXPERIENCE:
48/90  (48/90)

POINTS DE COMPETENCES:
16/600  (16/600)

MessageSujet: - Tenno Heika Banzai [PRISE DE POUVOIR] -    Jeu 28 Mar - 11:37


    "Le pire ennemi, c'est soi-même, - Mais je ne le tue, car je l'aime."

    Nube Negra by Bleach on Grooveshark



    __________________________________

    Suite à leur cambriolage Shûya s'est rendu compte qu'il était temps pour lui de viser plus loin, plus grand. Il se rabaissait bien trop à commettre de tels malfrats de seconde classe, il en voulait toujours plus encore et encore. Et après avoir longuement réfléchi il décida de prendre le pouvoir, par la force. Sachant qu'aucun dictateur ne s'était encore imposé à Ame il se dit donc qu'il pouvait tenter sa chance. Yashura quant à elle avait déjà compris que si son homme avait le pouvoir elle pourrait faire ce qu'elle désirait dans le village. Ainsi elle le motiva, à sa façon. De ce fait nous retrouvons nos deux protagonistes un mois après le braquage, armés jusqu'aux dents et prêt à en découdre dans la citadelle.


    __________________________________

    Le silence s'était installé dans les ruelles du village de la pluie, nos pas étaient bien trop légers et discrets pour se faire percevoir. C'était tel le calme avant la tempête, ce moment de patience avant l'excitation. Yashura était à mes côtés comme à mon habitude, mais cette fois-ci nous n'étions pas en ballade de santé. Bien au contraire, nous partions en guerre et récupérer la place qui me revenait de droit. Ame fonctionnait sous le régime d'une dictature, bien que personne n'est osé prendre la place pour le moment, surement du fait que les combats ne se soient toujours achevés dans la tour. Cette dernière est depuis peu de temps le théâtre de combat sanglants entre différents challengers pour savoir qui aura la plus grosse part du gâteau. Piètres combattants, j'allais leur montrer ce que signifiait se battre, d'autant plus que nous étions armés jusqu'aux dents. J'avais hâte de voir le liquide rougeâtre coulé et d'entendre les cris de douleurs se mêlant à l'excitation du moment. Bien sur comme à mon habitude je ne laissais rien transparaître sur mon visage, je paraissais froid, le regard vide il était impossible de voir à quel point je mourrais d'envie de me battre. Je crois même que j'aurai été de ma battre avec Yashura, juste par pur plaisir, quoi que non. Elle était bien trop faible, ce serait trop facile et cela me faisait pensé qu'il fallait vraiment que je l'entraîne.

    Son comportement était parfait en combat, cependant son manque d'expérience lui créait une certaine faiblesse dans les stratégies. Tombé dans un piège par exemple. Nous arrivions bientôt près de la citadelle du maître, de ma futur demeure. La jeune femme restait elle aussi silencieuse, je pense qu'elle avait compris que ce n'était pas le moment de m'emmerder. J'étais en pleine concentration il fallait que je commence à malaxer mon chakra. Oui dès maintenant pour me préparer à dégainer mon sabre à tout moment. Placé sur mon flanc droit, il ne quittait que bien rarement son fourreau. Cependant lorsque celui-ci s'échappait pour transpercer la chaire il ne faisait aucun cadeaux. Arrivant devant la grande tour on pouvait croire que celle-ci était paisible, pas un seul bruit n'en sortait, surement dû à l'isolation qui était remarquable. D'ailleurs c'était un bon point pour l'avenir et mes nuits intenses avec Yashura. Ainsi nous décidions de pénétrer à l'intérieur, poussant la porte nous tombions déjà nez à nez avec de nombreux cadavres. Les murs étaient tachetés de sang, de tout part et on pouvait sentir que la crasse s'était imprégnée dans les murs. Tout comme cette odeur putride qui laissait penser que certains corps étaient présent depuis un bout de temps déjà.
    - Quoi qu'il se passe, même si me retrouve dans la merde, ne m'arrête surtout pas. Là tu viens de te rendre compte que tu ne vas pas te battre, c'est comme ça. Je dois leur montrer.
    Le silence s'installa alors, bien qu'elle répondut je ne fis même pas attention à sa réponse. Il fallait que je sois aux aguets du moindre bruit. En effet un traître aurait pu débouler et me trancher dans le dos pendant que je ne faisais pas attention. Et je ne le désirai pas. Soudain nous arrivions devant une porte, quelques bruits sortaient de celle-ci, puis des cris, des lames qui s'entrechoquaient. C'était bien là. Poussant celle-ci je jubilais devant le spectacle qui m'était offert, il s'agissait vraiment d'une arène , une arène dans une citadelle. Avec à quelques mètres de celle-ci le trône, la place du roi. Vide bien sûr. Observant ainsi les lieux je constatais qu'ils devaient être une dizaine à se battre dans le cercle, une vrai mêlée générale, comme je les aime. Regardant Yashura dans les yeux je n'allais pas l'embrasser comme certains le font avant d'aller se battre je lui glissais seulement quelques mots à l'oreille:

    - Va t'assoir et profite du spectacle. Si tu es sage je t'en laisserai un ou deux.

    Sautant en plein milieu de l'arène, tout les regards se tournèrent vers moi, j'adorais être le centre de l'attention. Riant de toutes mes forces je n'en pouvais plus, vraiment. Il fallait voir leur tête, ils étaient tous surpris, mais aucune traces de peur. Je n'avais pas à faire à de simples ennemis alors. Parfait. Faisant craquer mes doigts je leur fis signe d'avancer. Le combat s'annonçait long. Esquivant les premiers coups sans réel problèmes, je me permettais même d'en recevoir pour juger la force de mes opposants. Bien sûr j'en redonnais au passage, éclatant des paupiettes ainsi que des arcades, faisant couler l’hémoglobine. Une fois la mise en bouche faite, je dégainais le sabre à une vitesse folle, un léger bruit aigu transperça l'air. Il annonçait la mort.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yashura Hinode
Genin d'Ame
Genin d'Ame
avatar

Arrivée sur SnS : 14/03/2013
Féminin
Age : 20
Messages : 4

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 1

EXPERIENCE:
41/50  (41/50)

POINTS DE COMPETENCES:
217/217  (217/217)

MessageSujet: Re: - Tenno Heika Banzai [PRISE DE POUVOIR] -    Lun 1 Avr - 14:01


    Il eut dit « En vérité, ma miséricorde l’emporte sur ma folie. »


    Toujours cette prestance qui vous force à trembler, à prendre garde de chaque geste qu'il effectue de peur qu'il vous reflète l'éclat de sa lame en plein cœur. C'est un lien puissant et fort qui uni ces deux êtres, pourtant, la rage qui les contient les force à se haïr amoureusement. Une main proche de la sienne, la démarche accordée à la sienne, Yash n'avançait que sur le pas du sien. Sa folie avait surmontée celle qu'elle contenait. Non pas en intensité, mais en volonté. Lui portait cette déraison dans son âme, au jour le jour. Alors qu'elle, c'était souvent dû à des rappels de son passé, qui la poussaient à être complètement cinglée. Ils ne se valaient plus, sa puissance surpassait celle de tous. Et merde. Bâtir un homme n'est pas compliqué.. Fonder sa vie sur des brisures l'est plus. C'était un pari tenu, qui ferait de ce shinobi le futur premier maître dÂme. La demoiselle croyait trop en lui. C'est grâce à moi que tu en es là Shuya. Le cœur battant à la chamade, le souffle accéléré.. Et lui, à quoi pensait-il ? Puis c'est la grande citadelle qui leur fit face, de quoi ravivez une tension déjà palpable. Un regard emplis de fierté qu'elle posa sur Shuya et une entrée fracassante.

    Odeur putride qui vient à faire monter une nausée en elle. Quelle horreur. Des cadavres au sol, autant des hommes que des femmes.. Même des enfants. Toute cette souffrance que dégageait l'ambiance de cette tour, et le regard de Yashura se perdit dans tant d'immondicité. Retenant avec discipline ses ardeurs, de quoi ne pas craquer maintenant, pas tant qu'il n'avait pas accéder au trône, tant qu'il ne lui aurait pas donné l'autorisation. Car Yash savait que si elle commençait.. Qu'une seule personne pouvait l'arrêter. Actuellement il était trop occupé à se concentrer, à prendre garde à ce qu'il allait bien pouvoir faire.. Et qui combattre pour atteindre son objectif, ce même but que la kunoichi l'avait forcé à entreprendre. Tant bien que mal, son sens de la conviction savait y faire avec cette sauvagerie vivante.

      SHUYA ► Quoi qu'il se passe, même si me retrouve dans la merde, ne m'arrête surtout pas. Là tu viens de te rendre compte que tu ne vas pas te battre, c'est comme ça. Je dois leur montrer.
      YASHURA ► De toutes façons je ne comptais rien faire. Si tu crèves ce ne sera qu'à cause de ton incapacité.


    Yashura était comme ça après tout, à toujours jouer avec le feu, et le tenter jusqu'à la brûlure. Sa conscience cherchait douleur et torture.. Il ne l'écoutait déjà plus, comme à son habitude. Monsieur était trop concentré, trop aux aguets. Puis ce mensonge qu’elle avait osé prononcé, ne manqua pas de se faire remarquer lorsque ses yeux jetèrent maintes regards derrière eux, ou sur les côtés, histoire de se rassurer que personne ne vienne l'attaquer de dos. Déjà deux traîtres.. Pourquoi en assumer d'autres ? Non, maintenant c'était eux et personne d'autre. Et enfin ce spectacle, celui d'hommes au milieu d'une arène, à se tabasser la figure, de quoi élire un "meilleur que tous". Pleurez lâches, mon homme arrive.. Et ça ne risque pas d'être beau à voir. Enfin.. ça dépend pour qui. Haha. Shuya faisait éclater son aura mauvaise, et prit un instant, ce seul instant qui la réconforta dans ses peurs de le perdre.. S'approchant d'elle, lui laissant croire à baiser voluptueux.. Il n'en fit rien, qu'une susurre dans le creux de son oreille.

      SHUYA ► Va t'assoir et profite du spectacle. Si tu es sage je t'en laisserai un ou deux.
      YASHURA ► Arrête avec tes ordres. Crevard.


    Yash tourna du regard, tandis que lui sauta dans l'arène. Puis, dans une démarche rassurée, elle se tenta à prendre place là où lui rêvait de se placer. Aucuns doutes que son audace la poussa à y poser son cul. C'était la Reine de Cœur qui avait évincé les désirs du Roi de Piques. Bien sûr qu'il se vengerait d'une insulte aussi profonde que celle-ci.. Enfin si il en avait l'occasion. Un piège tendu pour les plus naïfs et avides. Un homme, blottit dans l'ombre vint à lui mettre un kunaï sous la gorge alors qu'elle venait tout juste de prendre place. Semblait-il être le gérant de cette arène, car personne n'osait prétendre à son droit d'ôter la vie à une si belle et tentante demoiselle. Il se fit plus tactile et vint lui glisser une main sur la poitrine et de la bloquer contre elle. L'autre menaçait toujours de lui trancher la gorge à tout moment.

      HOMME ► Ici c’est moi le Roi, enfin..
      YASHURA ► Va te faire foutre enfoiré !
      HOMME ► Ta gueule ! C'est qui ce gars ?
      YASHURA ► C'est le connard qui va te buter. Lâche moi !


    Une légère égratignure, de quoi laisser une cicatrice sur sa gorge. Le sang vint à couler sur sa poitrine, se courbant aux formes de la belle et tâcher son habit de blanc maculé. Puis son hurlement brisa le bruit incessant de la foule, au milieu de l'arène. Tous, enfin ceux qui restaient, la regardèrent, avec cet homme derrière elle, maître de sa destiné. De quoi interpeler Shuya, en pleine action surement. Mais après tout, avec le temps qui avait pu s'écouler, presque aucune menace ne pouvait lui tomber dessus. Trop efficace au combat. Et c'est ainsi que l'homme reprit la parole..

      HOMME ► Toi, au milieu de l'arène, tu finis ton combat contre eux, et tu viens me combattre. Par contre..
      YASHURA ► SHUSHU JE SUIS...


    Sa main descendit vers sa hanche et se planta, comme un couteau dans du beurre. Les yeux de la belle s'écarquillèrent et furent vides d'attention. Blessée, presque condamné à mort. C'était sa condition. Un temps largement impartit. Ne me sauve pas... Bat toi pour ton trône.

      HOMME ► Tu as un temps largement défini. Alors, que vas-tu faire ? Prendre ton temps et la laisser crever.. Ou venir me combattre ?


    Une larme, un sourire et un corps qui s'éclata contre le sol de marbre. Une flaque de sang, une conscience défaillante. Le jeu était lancé.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shūya Humei
Administrateur intérimaire
| Premier Maitre d'Ame
Administrateur intérimaire| Premier Maitre d'Ame
avatar

Arrivée sur SnS : 14/03/2013
Messages : 9

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 3

EXPERIENCE:
48/90  (48/90)

POINTS DE COMPETENCES:
16/600  (16/600)

MessageSujet: Re: - Tenno Heika Banzai [PRISE DE POUVOIR] -    Jeu 11 Avr - 22:00


    "Dépêche toi de vivre ou dépêche toi de mourir."

    Nube Negra by Bleach on Grooveshark



    __________________________________

    Le combat avait débuté, une première droite de ma part brisa la mâchoire de mon premier opposant et tout s'enchaîna si vite. Une esquive sur la droite, un assaut de plus de ma part, un coup de pied rotatif en pleine côte, je n'avais aucune pitié et pour le moment je n'avais toujours pas dégaigné mon katana. J'attendais ce doux moment, vous savez celui où l'adversaire pense avoir le dessus sur vous. Les ennemis défilaient sous mes yeux, j'essuyais des assauts plus violents les uns des autres et je restais toujours debout sous l’œil observateur de Yashura. Cette garce m'observait pendant mon heure de gloire, je pouvais sentir son regard sur moi, ces yeux me dévorants de bas en haut. L'échec n'était donc pas permis et de toute façon je ne pouvais perdre face à un tas de merde. Très vite je me sentais en confiance, mes coups ne cessaient de briser des os, mes phalanges ne ressentaient même plus la douleur, je sentais la peur qui commençait à naître dans les yeux de mes opposants. C'était un carnage, l'hémoglobine coulait de toute part se mélangeant avec les cris stridents de la souffrance de mes ennemis, je jubilais ! C'était plus intense qu'un orgasme ! Très rapidement le nombre des ennemis commençaient à diminuer, je me voyais déjà glorieux de cette arène, dirigeant Ame d'une poigne de fer comme peu l'aurait fait.

    Mais quelque chose ou plutôt quelqu'un vint interrompre mon festin, il avait osé. Un être dès plus vicieux venait de s'en prendre à Yashura, qui n'avait rien de mandé d'ailleurs. Pensait-il vraiment qu'elle était ma faiblesse? Il se trompait énormément, c'était moi qui tirait les ficelles désormais et j'allais lui faire comprendre qu'il venait de faire une grave erreur. Lui ôter la vie serait surement une bonne leçon. Concentrant mon chakra dans ma jambe, je laissais éclater toute ma puissance. Ce pouvoir que j'avais enfermé au plus profond de moi, aujourd'hui je le laissais prendre le dessus, le jeu était fini. Mon énergie était tel qu'une aura commençait à apparaître autour de mon être, le chakra était visible à l’œil nu, mon regard était perçant, monstrueux, j'aurai pus tuer en zyeutant simplement. Regardant l'homme avec un sourire démoniaque je m'apprêtais à la découper en rondelle à la vue du sang de Yashura. C'était un spectacle qui me plaisait, il ne savait pas encore, mais ce dernier venait de libérer un monstre. D'un bond je me retrouvais derrière lui, la vitesse avait été tel qu'il était presque impossible d'avoir vus se déplacement. Rictus exagéré, il était à ma porté. Je n'allais pas sortir le sabre tout de suite, non pas encore, j'allais être plus vicieux. Mon coude partit alors en plein dans sa tête, on pouvait entendre ce bruit sourd retentir dans toute la pièce et le corps de l'ennemi valsé sur le côté.
    - BAH ALORS ? Relève toi ! T'as perdus tes couilles enfoiré ?
    Pas un bruit, pas de réponses. J'approchais doucement de Yashura qui était en train de se vider de son sang, je n'étais plus moi-même et elle allait le comprendre. D'un geste je léchais la plaie recouvert de sang, je pouvais sentir ce goût si propre au liquide rouge, rien de tel pour me redonner une envie de me battre. M'approchant doucement ainsi vers mon nouvel ennemi, je sentais l'angoisse l'envahir, chacun de mes pas étaient un pas de plus vers sa fin. Posant ma main sur mon Katana, on pouvait sentir le chakra m'envahir et se diriger vers celui-ci, il allait comprendre ce qu'était d'essayer de me faire un coup de la sorte. Éclatant de rire en plein suspens je dégainais le sabre d'un geste vif qui trancha l'air, envoya une lame concentré en chakra vers mon ennemi. Trop tard pour réagir. Puis une autre et ainsi de suite, la force était phénoménale tout le bâtiment risquait de s'écrouler et mon ennemi était déjà en milles morceaux. Tous les ennemis n'étaient plus, c'était une réelle boucherie, les murs étaient couvert de sang tout comme mon visage. Le monstre était sorti de sa cage. Quant à Yashura elle tentait tant bien que mal de bloquer sa plaie, mais c'était profond il fallait que je l'amène au plus vite se soigner.

    - Pas un mot. Ferme là. Je t'emmène te faire soigner.

    L'attrapant, je décidais de la porter, ce serait plus rapide. Me dirigeant vers la fenêtre je sautais par celle-ci, atterrissant sur le sol avec grand fracas. Désormais personne ne pouvait me vaincre à Ame. Le pouvoir était mien, du moins ce n'était que le début d'une nouvelle ère et bâtir un empire n'allait pas être si simple, la mmort était à chaque ruelles. Le village caché de la pluie ne se fera pas en un jour, mais le temps n'est pas mon adversaire...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Tenno Heika Banzai [PRISE DE POUVOIR] -    

Revenir en haut Aller en bas
 
- Tenno Heika Banzai [PRISE DE POUVOIR] -
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise de pouvoir (pv Raphaël + Eowen) - Rp histoire - Terminé
» La prise de pouvoir [Résumé]
» Intrigue 4 : Prise de pouvoir
» [Quête Shi-Tenno] Ceux qui n'auraient pas dû se réveiller...
» Les magistrats du Parquet, membres du pouvoir exécutif ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Sedai :: Villages, lieux et pays :: Dictature d'Ame :: Citadelle du Maitre
-
Sauter vers: