AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Rejoignez nous vite sur la nouvelle versio de SnS ! Totalement libéré des contraintes de forumactif, nous vous proposons un forum de qualité : http://www.shinobinosedai.com/index.html

Partagez | 
 

 Premier contact - [Nao]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayano Uchiha
Jounin de Konoha
Jounin de Konoha
avatar

Arrivée sur SnS : 18/03/2013
Féminin
Age : 29
Messages : 4

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 3

EXPERIENCE:
14/90  (14/90)

POINTS DE COMPETENCES:
600/600  (600/600)

MessageSujet: Premier contact - [Nao]   Dim 24 Mar - 23:35

[En attente de mise en page xD]

Le soleil était déjà bien haut dans le ciel lorsque je me réveillai. Visiblement, personne n’avait pris le temps de me tirer de mon sommeil et pourtant, ce n’était pas mon genre d’être laxiste ainsi. Je devais en avoir besoin et on l’avait compris à ma place. Retirant les draps de mon corps, puis me levant lentement, je trouvai un petit bout de parchemin sur le coin de ma table de chevet. Un simple petit « Je t’aime », je ne pouvais m’empêcher de m’attendrir, bien malgré moi. Le sourire aux lèvres sans trop m’en rendre compte, je me préparais, prenant une douche, m’habillant et déjeunant rapidement. Je pris tout de même soin de ma longue chevelure noire, les nouant à l’arrière de ma tête. Mes armes trainaient sur un bureau de la chambre, je ramassais le tout, les replaçant dans leur sacoche. Fallait admettre que je n’avais pas vraiment le temps de m’occuper du ménage comme une femme aimante ou au foyer. Je suis une kunoichi de Konoha, pas une bonne, nan mais! En fait, je trouve ça tellement inutile de perdre mon temps à tout ranger. Je ne le fais que si nous recevons des visiteurs. Autrement, je me laisse un peu trainer. Bref, j’étais enfin prête à affronter ma journée. Je l’appréhendais un peu en toute honnêteté. En effet, je devais me rendre à l’académie ninja afin d’y rencontrer mon nouvel élève. C’est toujours un moment stressant je trouve, d’autant plus que je ne suis pas à l’aise dans les relations sociales. C’était vraiment pour ma pomme.

Je trainais un peu en chemin, pas du tout pressée d’arriver. Malgré tout, je ne devais et ne voulais pas être en retard. J’arriverais à l’heure pile, pas avant ni après. Le soleil me réchauffait de ses puissants rayons, les oiseaux chantaient, il faisait bon vivre dans ce village. L’atmosphère paisible était réconfortante de mon point de vue. On n’avait plus à se méfier à chaque déplacement, plus à nous soucier uniquement de notre clan. Je vis bien ici, un peu en marge du reste des Uchiha. Je me suis éloignée d’eux il y a quelques années déjà. Peut-être devrai-je tenter de renouer, mais vu comment je ne suis pas à l’aise avec les relations sociales… Je doute pouvoir parvenir à quelque chose de bon. Malheureusement, songeant ainsi alors que mes pas me guidaient, j’arrivai sans m’en rendre compte devant l’académie. Soupirant, je poussai les portes. Un bon silence régnait, apparemment, les professeurs occupaient bien leurs étudiants, puis personne n’était dans la cours. Au moins, ne croiser personne de plus me serait bénéfique pour me préparer mentalement. À mon sens, ce que je m’apprêtais à vivre serait pire qu’un combat, bien pire. Inévitablement, la salle de classe numéro 124 sembla apparaître devant moi au moment que je m’y attendais le moins. J’essayais vainement de garder le même sourire qui m’animait le visage lorsque j’ai lu la petite attention de mon homme, mais sans succès. Je n’avais tout simplement aucun talent pour paraître et être sympathique. Autant que le jeune ne le découvre d’office. Il sera moins bercé d’illusion après tout.

Je me décidai enfin à pousser la porte coulissante. Puisque j’étais arrivée à l’heure pile, il était autant possible que je sois la première, comme la dernière. Je souhaite presque être la première, pour pouvoir me placer à mon aise et l’attendre. Mon expression un peu distante naturelle prendrait tout un autre sens. Je passai le cadrage sans grande conviction, puis mes iris sombres s’arrêtèrent sur l’unique personne présente en ce lieu. Pas de chance, je n’étais pas la première, pour changer quoi. Pour être polie, ma voix s’éleva, débutant les formalités.

-Bonjour, je suppose que tu es Nao. C’est moi Ayano, je prendrai en charge ton entrainement, comme tu le sais sans doute déjà, dis-je, tentant de sembler un minimum enthousiaste.

Je n’arrivais pas à sourire, ni à ce que mon expression qu’on qualifiait de très « Uchiesque » ne quitte mon facies. Je n’avais pas donné mon nom, je trouvais cela un peu inutile. N’importe qui de Konoha pouvait sans se tromper affirmer mon appartenance à ce clan, d’autant plus qu’il me semble que je suis désormais un minimum connue. La femme de l’Hokage, je ne pouvais jamais me balader dans les rues sans être constamment abordée, en dépit de cette froideur qui est mienne. Bien que je changerais cet aspect de célébrité qui ne m’allait pas du tout, le reste, c’était tout simplement parfait. Donc, pour en revenir à ce qui se passe dans la pièce de cette académie ninja, j’attendais juste qu’il ne prenne à son tour la parole, après quoi j’improviserai un peu. C’est au moins un domaine autre que martial dans lequel je possède un minimum de talent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nao Fuheiji
Aspirant samourai de Konoha
Aspirant samourai de Konoha
avatar

Arrivée sur SnS : 14/03/2013
Messages : 5

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 1

EXPERIENCE:
12/50  (12/50)

POINTS DE COMPETENCES:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Premier contact - [Nao]   Mer 27 Mar - 19:25


« Un bon maître est indispensable à l'apprentissage... »
American Pie by American Pie on Grooveshark

Mon regard était empoigné dans celui de cette personne, qui était-elle, elle avait poussé la porte d'une manière violente pourtant son regard était froid, vide, son kimono était blanc et ses cheveux bruns, un contraste qui n'allait pas à une femme et qui ne la rendait pas des plus agréables du regard, pourtant, on ne pouvait s'empêcher de trouver cette femme attrayante. Ses yeux en olives avaient quelque chose d'insipide mais qui attirait tout de même l'oeil, ce qui était plutôt rare pour une personne ayant les yeux bruns. J'étais subjugué par chacun de ses gestes, ses lèvres bougeaient au rythmes de ses paroles mais je n'écoutais rien, je n'étais qu'un adolescent pré-pubère, mais, pourtant, malgré tout, j'étais passionné par cette femme qui n'avait pourtant rien de plus qu'une autre.

Sa bouche bougeait mais je ne comprenais pas ce qu'elle voulait me dire, je n'écoutais pas, mon regard restait fixe sur ces lèvres qui ondulaient et ces seins qui remuaient d'un rythme attrayant. Dans ma tête j'imaginais déjà cette femme nue, secouant sa poitrine pour m'attirer avec elle, je n'aurais pas résisté, comme n'importe quel adolescent pré-pubère de mon âge, j'aurais sauté tête baissé avec le corps nu de cette femme et aurait joué au Papa et à la Maman.
Dans ma tête une vie se déroulait, j'aurais eu 2 enfants, un garçon et une fille, j'aurais appelé le garçon Naito car j'aimais ce nom et la fille j'aurais laissé sa mère choisir. Mon fils serait devenu un samuraï et la fille aurait fait une carrière dans la cuisine malgré les cris de sa mère voulant qu'elle soit Kunoichi. Bref, je m'éveillais de mon rêve et revenait à la réalité, je m'évadais de sa poitrine et balbutia :

Nao ▬ Je suis Fuheiji, Nao Fuheiji. Je suis aspirant Samuraï. J'attend mon professeur.

Mes hormones étaient rapides et l'ancienne pensée de cette femme nue avait fait élevé le taux sanguin dans mon pantalon, ce n'était pas une honte mais devant une personne aussi âgé c'était un véritable manque de respect. D'un rapide tour sur moi-même, je mis la main dans mon pantalon et la plaça de la façon la plus discrète possible, puis je termina mon tour en souriant si faussement que toutes mes dents étaient visibles.

Si j'aurais dû décrire ce début de première rencontre avec mon propre professeur, j'aurais dis désastreux, même si à cette heure-ci je n'étais toujours pas au courant que cette personne allait prendre soin pendant quelques temps de moi, il aurait donc mieux fallut pour moi que je calme vite mes hormones car à cette vitesse mon cerveau n'aurait bientôt plus assez de sang pour survivre.

Il était bientôt tard dans la matinée et nous nous apprêtions à commencer une longue journée ensemble, un adjectif aurait bien résumer la situation : "Rude". Pourtant cette journée ne fut pas des plus ennuyantes du côté ridicule.....



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayano Uchiha
Jounin de Konoha
Jounin de Konoha
avatar

Arrivée sur SnS : 18/03/2013
Féminin
Age : 29
Messages : 4

STATISTIQUES RPG

NIVEAU: 3

EXPERIENCE:
14/90  (14/90)

POINTS DE COMPETENCES:
600/600  (600/600)

MessageSujet: Re: Premier contact - [Nao]   Ven 29 Mar - 16:31

[En attente de mise en page]

J’analysais ce jeune qui se trouvait devant moi. Il n’appartenait pas à un grand clan du village, il avait tout d’ordinaire, que ce soit son apparence générale ou bien son style, mais sans que je ne me l’explique, je sentais que je pourrais tirer quelque chose de ce gamin. Il possédait un potentiel latent, qu’il n’avait sûrement pas conscience d’avoir. Ça me revenait donc de le lui faire réaliser et exploiter. J’en aurais presque soupiré, oui, si je n’avais pas remarqué à ce moment que ce Nao ne portait pas du tout attention à ce que je disais, ni plus qu’il ne me regardait dans les yeux. Alors ça, je ne le croyais pas! Comment pouvait-il me mater ainsi sans la moindre gêne, détournant très peu les yeux du bas de mon visage, ou bien carrément de mes seins? Le sang-froid légendaire dont pouvait faire preuve les membres de mon clan s’envola aussitôt. Mon visage de porcelaine devait avoir pris une expression largement plus contrarié, mes joues se gonflèrent un peu sans que je ne puisse le contrôler. Quand je m’emportais de la sorte, je ne ressemblais plus à rien, je ne pensais plus tellement. Seuls mes sentiments comme la colère comptaient, le reste, au diable. Oui, je devais travailler sur moi, mais je verrai cela lorsque j’aurai corrigé ce môme irrespectueux! Je suis une guerrière, une kunoichi, pas une poupée qu’on peut regarder allègrement sans conséquence. Mon corps n’est pas un catalogue porno! Adolescent ou pas, je ne permettrai jamais un tel comportement à mon égard et j’allais le spécifier très clairement. Ainsi, peut-être que dans quelques semaines ma rancune se serait légèrement calmé et que la relation maître-élève débuterait sur de meilleures bases. Pour le moment, ça commençait vraiment mal. Le peu d’enthousiasme qui m’animait s’était fait la malle. Adieu, bonne journée, bonjour le temps morne…

-Eh oh! Dis-je en claquant des doigts accompagné un mouvement ample pour attirer son attention ailleurs.

Bien, au moins, cela sembla porter fruit, puisqu’il bougea enfin, ce n’était pas trop tôt. Néanmoins, je ne m’attendais franchement pas à ce qu’il me tourne dos. Qu’est-ce qui lui prenait?! Décidément, mon impression de lui continuait sa chute libre. Avais-je réellement parlé de potentiel plus tôt à son égard? Mes iris m’avaient trompé, voilà une bonne exception. Sans dojutsu, voilà ce qui pouvait arriver! Une simple déduction pouvait se transformer en catastrophe à la vitesse de l’éclair. J’éprouvais une envie folle de simplement l’effrayer pour son impolitesse, mais je me retins. Sérieusement, baver devant la femme de l’Hokage… C’était bien la première fois que quelqu’un osait. À croire qu’il était simplement insouciant, ou mal élevé. Découragée, et encore plus lorsque ce petit me dit qu’il attendait son professeur, je ne pus m’empêcher de laisser quelques mots m’échapper des lèvres. Étais-je obligée dans un quelconque futur d’avoir à mon tour des enfants? J’en soupirerais.


-Si tu m’avais écouté au lieu de me relooker, t’aurais compris que c’est moi, Uchiha Ayano, ton professeur, répliquais-je, sur un ton assez direct, à la limite de rude.

En plus de me coltiner un samouraï, alors que je suis kunoichi, on me laissait avec un pervers. De quoi voulait-on me punir? Comment arriverais-je à m’entendre avec lui, à lui enseigner, si son passe-temps était de fantasmer ainsi? Dur, la réalité des pré-adolescents mâles. Au moins, la bonne nouvelle, c’est qu’avec son jeune âge, j’arriverai sûrement à le façonner, à le former pour qu’il devienne une élite de grand sérieux et droit, tout comme mes parents et membres de mon clan l’avaient fait pour moi il y a de ça des années. Oui, je devais me concentrer sur le positif pour éviter que ça ne dégénère… Malgré cette pensée, je ne pus m’empêcher de taquiner mon interlocuteur alors que son esprit devait être de retour. Ce n’était pas tant un besoin de l’enfoncer, simplement de lui faire comprendre que ce qu’il venait de faire, et bien que c’était assez ordinaire.

-Je sens que je n’aurai pas que les arts samouraïs à t’apprendre, n’est-ce pas? Demandais-je, le ton blasé, alors qu’un sourire mutin apparut sur mes fines lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Premier contact - [Nao]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier contact - [Nao]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Présent] - Premier contact [Pv : Tenshi]
» Havrias, le premier contact.
» Premier contact
» Le premier contact depuis votre arrivé
» Premier contact ... [PV Angela Valko]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Sedai :: Villages, lieux et pays :: République de Konoha :: Académie
-
Sauter vers: